Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.
— Victor Hugo (via blondiechocolate)

J’en peux plus.

en-auto-reconstruction:

Fatigue du monde qui m’entoure.

© T H E M E